A.P.E.C.S.

Association loi de 1901 dédiée aux requins et aux raies, poissons cartilagineux anciennement nommés « Sélaciens ». Fondée en 1997, elle mène des programmes scientifiques et éducatifs pour mieux connaître et faire connaître ces espèces souvent menacées, dans une optique de conservation.

Présentation du projet

Être capable d’estimer les stocks de poissons, et notamment d’élasmobranches, présents dans nos océans est un élément essentiel, en particulier lorsque les espèces sont exploitées.

Une bonne estimation du nombre d’individus par population permet de définir les quotas de pêche qui doivent lui être appliquée et d’identifier où et quand des mesures de protection sont nécessaires. En l’absence d’estimation fiable, des prélèvements trop importants risqueraient de mettre en péril les populations.

Aujourd’hui, la biologie des raies est encore mal connue et de nombreuses espèces ont vu leurs effectifs déclinés au cours du XXe siècle. Les méthodes classiques d’estimation d’abondance se révèlent coûteuses et le plus souvent inefficaces pour les élasmobranches à cause des faibles nombres d’individus observés.
Le projet GenoPopTaille se propose de tester chez la raie bouclée (Raja clavata) une nouvelle méthode récemment développée pour estimer la taille absolue de petites populations.

JPEG La raie bouclée a été choisie pour ce projet d’une part car son abondance est présumée modérée, permettant l’application de la méthode, et d’autre part car l’échantillonnage de nombreux individus dans les captures de la pêche commerciale est envisageable.

La méthode repose sur l’identification génétique des paires parent-descendant dans un grand échantillon. C’est l’essor rapide des techniques de génomique au cours de la dernière décennie qui offre désormais la possibilité de séquencer ou génotyper à haut-débit un grand nombre d’échantillons sur plusieurs centaines ou milliers de marqueurs génétiques.

Cette méthode demandant un grand nombre d’échantillons provenant à la fois d’individus adultes et d’individus juvéniles qui ne sera pas aisé à rassembler, les capsules d’œufs échouées sur les plages collectées dans le cadre du programme CapOeRa de l’APECS pourraient jouer un rôle et servir à combler un éventuel manque d’échantillons. Le projet prévoit donc d’analyser l’ADN contenu dans les capsules.

Téléchargez la plaquette de présentation du projet

PNG - 140.1 ko

L’APECS est engagée dans ce nouveau projet depuis 2015 aux côtés de l’IFREMER (1,2,3) et du laboratoire LEMAR (4) de l’Institut Universitaire Européen de la Mer de Brest. Financé par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR), il se déroulera de 2015 à 2018.

A.P.E.C.S. (Association pour l’É}tude et la Conservation des Sélaciens)

13 rue Jean-François Tartu
BP 51151 - 29211 Brest Cedex 1 - France
Tél. : +(33) 2 98 05 40 38 -
Fax. : +(33) 2 98 05 40 38
Email :asso@asso-apecs.org

L’APECS est une association à but non lucratif loi de 1901.